Paroles sur le Védanta

Tant que je ne suis pas le feu, le feu me brûle.

Advertisements

L’homme doit adorer la divinité en devenant lui-même divinité. On ne doit pas adorer une divinité sans devenir soi-même une divinité. Si une personne adore une divinité sans devenir elle-même une divinité, elle ne recueillera pas les fruits de cette adoration.

Gandharva tantra, cité par Anand Nayak dans un article publié par Source N°9 de janvier/février 1987.

***

Si celui qui pénètre dans l‘état de l‘énergie réalise qu’il ne s’en distingue point, son énergie divinisée assume l’essence de Siva et on la nomme alors « ouverture »… Quand on se renforce dans la conviction suivante: « JE possède les attributs de Siva, JE Suis omniscient, tout-puissant et omnipénétrant, JE Suis le Maître suprême et nul autre », on devient Siva… Toute chose se manifeste par la Connaissance et le Soi se manifeste par toute chose. En raison de leur essence unique, connaissance et connu se révèlent comme ne faisant qu’un.

Vijnanabhairava Tantra 20-21, 109, 137, traduction d’A.M. Esnoul, dans l’Hindouisme , Fayard-Denoël, 1972.

***

L’ignorance n’est ni existante ni non-existante, ni non plus existence et non-existence ensemble… Elle n’est ni composée, ni non-composée, ni le composé et le non-composé ensemble, mais elle peut être supprimée par la connaissance de l’identité entre le Brahman et le seul Atman. Il n’y a pas d’ignorance hors du mental. Le mental seul est ignorance… Quand le mental disparaît tout le reste disparaît, quand il est manifesté tout le reste est manifesté.

Sankara, Vivekacudamani 169.

***

La différence entre le corps et l’atman est irréelle… Tout comme, par ignorance de sa véritable nature, la corde semble, un instant, être un serpent, la pure Conscience paraît sous forme de l’univers phénoménal sans subir le moindre changement. Mais il n’y a pas d’autre origine au monde manifesté que le Brahman, aussi tout cet univers est le seul Brahman et rien d’autre.

Sankara, Aparoksanubhuti 42-45.

***

Le Soi n’est affecté ni par les bonnes actions ni par les mauvaises actions. Il est au-delà de toutes les afflictions du coeur.

Brhadaranyaka upanisad IV.3.22.

***

Il n’est rien que JE doive accomplir dans les trois mondes, il n’est rien qui demeure à achever ou incomplet, cependant JE Suis engagé dans l’accomplissement des actions (« karma »)… Celui qui trouve l’inaction dans l’action, et l’action dans l’inaction, est un Sage parmi les hommes; il est yogin et l’acteur de toutes actions.

Bhagavad Gita III.22, IV.18.

***

Il faut dissiper la notion…: « je sais bien », car le connaissant ne peut être connu du connaissant tout comme le feu ne peut être brûlé par le feu… Le Brahman est différent du connu comme de l’inconnu.

Sankara, commentaire de la Kenopanisad II.1-2.

***

Tant que je ne suis pas le feu, le feu me brûle.

Me Eckhart.