Pourquoi étudier le Vedanta ?

Le Vedanta, cependant, est complètement différent quand il dit, “vous êtes le tout, la plénitude. Vous êtes le problème et vous êtes la solution. En réalité, il n’y a pas de problèmeâ€?. “Vous êtes le problèmeâ€? uniquement parce que vous ne comprenez pas. Tout ce dont vous avez besoin pour être libre est de vous connaître vous-même. Le Vedanta dit que vous êtes déjà libre. Il ne vous condamne pas en vous appelant un pécheur. Il dit, “Vous êtes une personne libre; vous êtes totalement libre. En fait, vous êtes la seule personne et tout le reste dépend de vous.â€?

Advertisements

Question:
Swamiji, comment sait-on que c’est dans l‘étude du Vedanta que l’on devrait s’engager?
Comment savoir si c’est la réponse à ce que l’on cherche?

Réponse:
Savoir si le Vedanta est la poursuite qui nous convient est très difficile. Car il y a tant d’alternatives et beaucoup de gens affirment posséder des techniques variées, des méthodes et des voies pour parvenir à la vérité. Par conséquent, dire, “Cette poursuite est la bonne,â€? est très difficile.
Le Vedanta, cependant, est complètement différent quand il dit, “vous êtes le tout, la plénitude. Vous êtes le problème et vous êtes la solution. En réalité, il n’y a pas de problèmeâ€?. “Vous êtes le problèmeâ€? uniquement parce que vous ne comprenez pas. Tout ce dont vous avez besoin pour être libre est de vous connaître vous-même. Le Vedanta dit que vous êtes déjà libre. Il ne vous condamne pas en vous appelant un pécheur. Il dit, “Vous êtes une personne libre; vous êtes totalement libre. En fait, vous êtes la seule personne et tout le reste dépend de vous.â€?
Puisque vous êtes la création toute entière, vous êtes essentiellement identique à Dieu.
Puis le Vedanta a une vision à révéler. Il ne promet rien. Il ne promet pas la libération ou le salut. Il affirme seulement, “Vous êtes la solutionâ€?. Cela veut dire que vous n’avez rien besoin de faire pour devenir libre car vous êtes déjà libre.
Le fait même que vous vous fassiez tant d’efforts pour devenir libre indique que vous avez commis une erreur au sujet de vous-même. Aucune autre tradition ne vous dit ceci. Ils se contentent de dire que vous serez sauvé si vous suivez ceci ou cela. Le Vedanta ne dit pas cela. Il dit que vous êtes déjà sauvé et vous ne le savez pas. Parce que le Vedanta ne fait aucune promesse, il ne peut être mis en question ou rejeté. Une chose peut être rejetée seulement si elle se prête à votre choix.

Par exemple, s’il y a deux produits, vous pouvez rejeter l’un et choisir l’autre. Si le Vedanta promettait quelque chose, comme un traitement, quelque chose d’autre pourrait se présenter également comme un traitement. Alors vous pourriez choisir entre les deux, en fonction de vos préférences. L’un peut être moins cher, plus sucré, ou avoir un conditionnement plus attrayant. Ou vous pouvez choisir le plus cher des deux, pensant qu’il sera plus efficace. Si le Vedanta se présentait sous la forme d’une promesse, vous auriez la possibilité de choisir entre diverses promesses.
Mais le Vedanta ne fait aucune promesse et ne vous permet donc pas de choisir. Il dit que vous êtes libre. Quel choix avez vous? “Vous êtes libre! Vous êtes le tout!â€? Qui ou qu’est ce qui peut offrir mieux? Toute autre tradition qui dit, “Vous êtes le toutâ€?, est aussi du Vedanta, quelque soit le nom qu’elle porte. Le Vedanta n’a pas à être en sanskrit. Il peut être en latin, grec, anglais, français ou allemand. Il peut être sous la forme d’un livre ancien ou nouveau. Il n’est pas nécessaire non plus qu’il soit enseigné par un Indien. La seule différence ici est que pour exposer le message du Vedanta, une méthode particulière d’enseignement est nécessaire.
Pour exposer le fait, “Vous êtes le toutâ€?, l’enseignant doit posséder une méthode. L’enseignement révèle, “Vous êtes le toutâ€?, et il y a une certaine méthode pour vous exposer et faire comprendre cette révélation que peut-être personne d’autre ne possède. Toute tradition qui révèle ce fait est le Vedanta. Considérer que le Vedanta est quelque chose d’Indien pose des problèmes; par contre, si vous le considérez comme un corpus de connaissance qui s’est maintenu en Inde, il n’y a pas de problème.
En fait, comme les pyramides, le Vedanta est trop ancien pour que l’on y place des barrières géographiques. Si le gouvernement égyptien décidait de démolir une des pyramides et d‘ériger à la place un immeuble commercial, l’humanité s‘élèverait contre cet acte. Elle ne permettrait pas à ce projet d’aboutir. Les pyramides n’appartiennent pas à l’Egypte, il se trouve qu’elles sont en Egypte. Le peuple égyptien est seulement un administrateur. Il ne peut en réclamer la propriété car les pyramides sont trop anciennes pour appartenir à un pays ou un groupe de gens.

A un certain moment de l’histoire, les pyramides, les cèdres de Californie, et le Vedanta de l’Inde sont devenus la propriété de l’humanité. Certains immeubles anciens sont devenus des monuments de la même manière. La société ne permettra pas qu’ils soient détruits et remplacés par des gratte-ciels, quelles que soient les circonstances. Pourquoi? Car ils sont trop anciens.
Le Vedanta est le corpus de connaissance le plus ancien qui soit disponible de nos jours à l’humanité. C’est une tradition vivante qui s’est transmise de génération en génération. Le Veda se trouve avoir ses racines en Inde, mais sa connaissance n’appartient à aucun groupe. Même si le peuple de l’Inde devait renier le Veda, il ne serait pas perdu. La récitation védique serait perdue, mais la sagesse qu’est le Vedanta demeurerait.
Cette sagesse sera toujours avec l’humanité car elle est déjà entrée dans le patrimoine de connaissance de l’humanité. Elle est entrée dans l’esprit des peuples sous de nombreuses formes—par la littérature, par exemple—et ne pourra jamais être détruite.

Traduction : Surya Tahora
Source:discovervedanta.com